“le résultat est éblouissant"

Updated: May 24, 2019



15 Mai 2019, tôt le matin, le jardin ouvrier avait besoin d’attention, qu’on en prenne soin. Comme une “industrious lady” (une travailleuse) cherchant à dépasser ce retard pris pour ses récoltes, pour qu’elles soient des fruits et des légumes beaux et plein d’arômes.

16 mai 2019, l’artiste/artisanne rassemble ses mémoires et pensées au sujet de son projet titré ARTYchoke.

Tout commença il y longtemps de cela, pendant la remise en forme suite à une grêffe osseuse pour soigner un lymphome. Je passais de très brefs moments dans un jardin ouvrier pour y reprendre des forces; pour commencer pour aider une de mes connaissances à entretenir sa parcelle, puis je fus généreusement invitée à tester mon ‘jardinage de débutante’ en prenant un quart de parcelle à mon nom.

Je pris spontanément beaucoup de photos carrées pour capturer la satisfaction de ces moments, ces récoltes que j’avais fait pousser allant à mon rythme, que j’avais à chaque saison chéries en y travaillant dur.

Ceci avait une sorte d’effet cumulatif .

L’aspect thérapeutique était clair comme un crystal. N’oubliant pas que ce fut bâtit et poussé à partir de l’amour des arômes, des formes et couleurs de récolte ‘maison’, et avec la valeur que je portais à chaque ingrédient de mes plats cuisinés que j’avais le plaisir de manger pour guérir mon corps et mon être.

Dans cette même pèriode, reprenant des activités créatrices, j’y portais mon attention différemment. Suite à la maladie, j’avais été sans les forces nécessaires pour faire face aux demandes physiques de la manufacture d’un vitrail. Cela m’avait conduite à choisir de créer par l’écriture. Je fis des livres s’adressant à des enfants prenant soin d’un adulte et je les illustrais. Cela me conduisit petit à petit à un retour de mes forces et une nouvelle clientèle pour mes vitraux.

Un début pour une nouvelle étape dans ma carrière.

J’ai donné un nouveau nom à mon studio: Couleurlive.


Ces images devaient pousser, devenir des cartons pour des vitraux.

Ne négligeant pas le fait que les photos prises de mes récoltes devraient prendre forme, être Un Projet, je devais le nommer.

Elles avaient joué une part vitale au cheminement de ma guérison.

Depuis septembre 2018 jusqu’en septembre 2019, réfléchissant comment marquer le 20ème anniversaire de mon studio, une des priorités fut de célébrer la retour abouti et constructif d’une telle expèrience.

ARTYchoke – le seul nom possible pour une serie de designs de vitraux carrés conçus pour célébrer, par les photos selectionnées, une beauté particulière à ses propres récoltes, des fruits d’ heures d’un dur labeur au jardin ouvrier.

Pour l’année en cours, je souhaite continuer à mettre au point mes autres catalogues, Série 2 pour 2017, Série 3 pour 2018, Série 4 pour 2019, le bilan annuel de mes photos des récoltes.


Tourner tout ça en de véritables ouvrages

Ce mois de mai 2019, est le mois de l’installation d’un projet financé par l’ Arts Council England, pour lequel je devais créer un vitrail, du concept à la réalisation, pour les collections permanantes de musée de la ville de Shrewsbury, Shrewsbury Museum & Art Gallery.

Un des thèmes principaux de ce vitrail, fut un lien avec des personnes locales, les amener à une étude plus profonde des défis de ces dernières années, éthiques et spirituels, accrus par nos activités humaines et leur impacte sur notre environnement proche et sur notre planète.

Anthropocène est le terme employé pour cette trace géologique humaine.

Pendant que certains d’entre nous, dans les pays ‘développés’ choisissent de faire pousser leurs propres récoltes en utilisant des méthodes biologiques afin de faire des efforts pour notre planète et un mieux vivre; il y a aussi un grand nombre de gens dans le monde qui n’ont pas ce choix.

Leurs moyens de subsistance viennent de récoltes qu’ils peuvent seulement faire pour se nourrir et subvenir aux besoins essentiels de leur familles, donnant beaucoup plus de valeur à la palce des efforts et du travail necéssaire pour faire pousser quelque chose.


Alors que je créais ce projet intitulé Marga & Collections, Nicola et sa famille vinrent à mon atelier au mois de juin 2017.

Le meilleur moyen de partagé cette rencontre est de citer Nicola:

“Je ne suis pas sûre quand j’ai rencontré Nathalie ou vu l’oeuvre de Nathalie Liège pour la première fois. Probablement en visitant l’English Bridge Workshop à Shrewsbury où se trouve son studio et durant le Belle Vue Arts Festival. Mais je l’avais certainement rencontrée par notre jardin ouvrier de notre quartier!

En tout cas, il a quelques années nous avions besoin de remplacer notre porte d’entrée. Notre maison est dans un quartier classé historique et beaucoup de portes d’entrées du voisinage ont des vitraux de pèriode Victorienne. Donc nous avons pensé placer un vitrail dans notre traditionnelle mais nouvelle porte. Nous avons décidé d’approcher Nathalie pour voir si elle pourrait nous créer un vitrail. Elle nous montra des idées de designs auxquels elle avait travaillé partant de légumes de son jardin ouvrier et, sachant que nous aimons aussi nos légumes que nous poussons, nous avons décidé qu’un tel design nous conviendrait parfaitement.

Nous avons choisi un design conçu à partir d’un panier de tomates, pour ses rouges et oranges vibrants nous pensions que cela placeraient une belle lumière dans notre maison.” Nicola


J’ai modifié le design, jouant avec les variétés de tomates et leurs couleurs, tailles et formes; du jaune au rouge profond jusqu’au presque vert foncé/orangé.

Cette semaine, j’ai reçu un courriel de Nicola, les premières images du vitrail in situ.



17 mai 2019, espérons que cela apportera une deuxième commande d’un nouveau client qui souhaite être rappelé de l “ au-dehors, la beauté du monde de la nature” comme l’écrit Nicola pour conclure sa critique ‘après vente’.

J’ai eu cette première commande à partir d’un des designs de mon catalogue-Série 1. J’ai commencé leur vitrail de tomates quand je travaillait sur Marga & Collections.

Chacun de ces deux projets de vitrail était inspiré de l’au-dehors et conçu avec l’ au-dehors.

Katy Rink, l’éditrice de MySHrewsbury Magazine, vint aussi à mon atelier pour voir puis discuter mes choix pour le futur de mon projet ARTYchoke. Ce fut un plaisir de partager avec elle les principales lignes et au-delà de l’histoire, de présenter l’essenciel des motivations. Son enthousiasme a, pour sûr, ajouté à ma passion pour cette création sortie de mon panier d’osier.

Je vais conclure ce poste par les mots de Nicola. Un aboutissement pour mon Projet, simple comme la rondeur d’un petit pois, mais un goût savoureux comme les meilleurs cassis ( si vous avez eu la chance de les goûter ) ou comme les meilleurs fraises sous la chaleur d’un soir au soleil.

“Le résultat est éblouissant. Nous regardons les couleurs et les formes, traversant la pièce le matin, prenant des tons variés et des formes dans l’espace. Cela ajoute de la vie et de la joie à notre maison et nous rapèle au-dehors, la beauté du monde de la nature – cela nous encourage aussi de descendre au jardin ouvrier pour retirer les mauvaises herbes.” Nicola



Catalogue pour votre curiosité

Quelques images, du design au vitrail







  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • LinkedIn - Black Circle

©2020 Couleurlive Stained Glass - Studio 4, The English Bridge Workshop, Shrewsbury, Shropshire, United Kingdom. Nathalie Hildegarde Liege - architectural glass designer - fine artist.